Conservatoire Gabriel Pierné

Historique du conservatoire

Dès 1832, Monsieur Desvignes, compositeur et chef d'orchestre, quitte son poste au Théâtre pour se faire professeur et conçoit le projet de fonder un Conservatoire de Musique à Metz.

Après quelques débats, la création de l'école de musique fut votée en 1835 par le Conseil Municipal désirant compléter le beau système d'instruction populaire dont Metz était doté et en faire bénéficier la jeunesse messine.

La direction fut confiée à Victor Desvignes et le premier cours de solfège eut lieu le mardi 3 février 1836 à l'Hôtel de Ville, salle de Guise à 18 heures. L'accroissement important de l'école aboutit, par ordonnance royale du 16 août 1841 à sa promotion en succursale du Conservatoire de Paris.

À la mort de Victor Desvignes, Monsieur Mouzin fut nommé directeur provisoire en 1854. L'année suivante, il fut confirmé dans ses fonctions par arrêté de Son Excellence le Ministre d'État.

À cette époque, l'École se développa : à la musique vocale, au solfège, aux classes de violon et de violoncelle s'ajoutèrent des cours d'instruments à vents.

De nombreuses inspections (dont celle d'Ambroise Thomas en 1857) relatent des témoignages de satisfaction et l'organisation de multiples concerts sont couronnés d'éloges. L'École compte alors 500 à 550 élèves.

Le 4 juin 1937, une convention entre la Ville de Metz et le Ministère de l'Éducation Nationale transforme le Conservatoire en École Nationale de Musique.

À la rentrée de septembre 1969, une nouvelle promotion l'érige en Conservatoire Régional de Musique selon les directives de Marcel Landowsky, qui depuis 1966, avait institué les classes à horaires aménagés associant étroitement l'enseignement musical et l'enseignement général. Cette formule d'enseignement aboutit à un développement considérable de l'École : 15 enseignants pour 929 élèves.

Les locaux, rue des Trinitaires devenues insuffisants, la Ville acheta en 1969 l'Ancien Couvent du Bon Pasteur pour y aménager, d'abord à titre provisoire, des salles supplémentaires, puis, après l'abandon de plusieurs projets de construction nouvelle, décida la remise en état définitive du bâtiment.

En 1991, le Conservatoire devient Conservatoire National de Région (CNR).

Aujourd'hui, le Conservatoire dont l'appellation exacte est Conservatoire à Rayonnement Régional Gabriel Pierné - Metz Métropole en honneur du compositeur lorrain, compte 100 enseignants et 1500 élèves.