Vincent Bernhardt

Vincent Bernhardt, né en 1987, a étudié à Metz, Lyon (CRR et Conservatoire National Supérieur), Stuttgart (Hochschule für Musik) et Bâle (Schola Cantorum). Il est titulaire de quatre Master d'interprétation (orgue, clavecin, basse continue et orgue ancien), tous obtenus Cum Laude. Ses principaux professeurs sont Andrea Marcon, Yves Rechsteiner, François Espinasse, Liesbeth Schlumberger, Jesper Christensen, Bernhard Haas, Jon Laukvik, Lorenzo Ghielmi, Jörg Andreas Bötticher, Norbert Pétry, Anne-Catherine Bucher, Gérard Geay...

En 2007, il est claveciniste de l'Orchestre Baroque de l'Union Européenne, et s'est produit depuis avec diverses formations (Le Concert Lorrain, le Freiburger Barockorchester, La Cetra Barockorchester, La Chapelle Rhénane, l'ensemble Gilles Binchois, l'Orchestre national de Lorraine et les orchestres symphoniques de Luxembourg, Cologne, Heidelberg et Essen).

Organiste à la Cathédrale Primatiale de Lyon en 2009 puis au Festival International de Musique de la Chaise-Dieu en 2010, il est lauréat des concours internationaux d'orgue Gottfried Silbermann de Freiberg (2011), J. S. Bach de Lausanne (2015, premier prix) et Cavaillé-Coll (2016), ainsi que des concours internationaux de clavecin de Bologne (2013) et Lugano (2014, premier prix). La fondation Hans Balmer lui a décerné en 2014 le Förderpreis. Il a participé à plusieurs enregistrements et dirige depuis 2009 l'ensemble baroque Il delirio fantastico, qui se consacre principalement aux œuvres de Bach (60 cantates données en concert), Vivaldi et leurs contemporains.

Il s'est produit en soliste ou en musique de chambre dans une quinzaine de pays européens et en Amérique du Sud. En 2013, il est invité à La Havane dans le cadre du festival de musique de chambre Leo Brouwer pour donner deux concerts avec Il delirio fantastico, un récital d'orgue et une master classe sur l'orgue Daublaine-Ducroquet de l'église San Francisco de Paula.

Depuis 2012, Vincent Bernhardt est professeur d'orgue au Conservatoire à Rayonnement Régional de Metz Métropole, où il enseigne également la basse continue et coordonne le département de musique ancienne. Il a participé à de nombreux stages et académies comme assistant ou accompagnateur, notamment auprès de Maurice Steger, Peter Kooij, Isabelle Desrochers et Monique Zanetti. Il est actuellement doctorant à l'université de Lyon 2 et au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon, où il effectue une recherche sur « La liberté de l'interprète d'Antonio Vivaldi : entre rigueur et caprice ».