Florent Simon

Né en 1986, Florent Simon effectue la majeure partie de ses études musicales à l’École Nationale de Villeurbanne, à quelques arrêts de métro du centre de Lyon. Il en sort diplômé à l’unanimité avec les félicitations du jury en 2011. Parallèlement à ce cursus musical, il poursuit des études universitaires en littérature du monde anglophone, qu’il achève à Londres en 2009.

Passionné par la pédagogie, il intègre la formation diplômante du CEFEDEM de Lorraine en 2011 et y obtient son diplôme d’État d’enseignant artistique en juin 2013. Il valide dans le même temps une licence de musicologie et se perfectionne auprès du pianiste nancéen David Violi.

C’est au gré de rencontres musicales fortes que l’envie de transmettre s’est développée au cours des années : depuis la création à l’Opéra de Lyon en 2008 de Scènes, du pianiste et compositeur argentin Gustavo Beytelmann, en passant par l’opéra de Maurice Ravel L’Enfant et les Sortilèges dans la version pour piano à quatre-mains, violoncelle, flûte et dix chanteurs en compagnie de son arrangeur Didier Puntos, ou encore plus récemment à l’Opéra-Théâtre de Metz Métropole avec la création française du Journal d’Anne Frank de Grigori Fried.

Pianiste de formation classique, il reste néanmoins fortement attaché à la rencontre des disciplines et développe plusieurs projets, dont une collaboration avec le dessinateur Lyonnais Max Lewko où se mêlent compositions pianistiques, arts visuels et picturaux, et littérature.

Musicien « touche-à-tout », il mène également une activité d’auteur-compositeur-interprète.