La maison d'os

Le samedi 26/06/2021 de 20h00 à 21h30

BAM - 20 boulevard d'Alsace - Metz

Classe de 3e cycle spécialisé du Conservatoire à Rayonnement Régional de Metz Métropole
Avec : Amida Abdoulkarim, Swann Birkenstock, Suzie Colin, Baptiste Delon, Mélina Fagot, Nina Hazotte Maggipinto, Yann Malpertu, Elsa Pion, Habib Raho-Moussa et Lucas Vadillo
Mise en scène : Joël Fosse

Pièce de Roland Dubillard inspirée par un fait divers, La maison d'os met en scène la figure d'un vieux maître de maison veuf commençant à glisser vers l'incohérence. Autour de lui gravitent des domestiques désabusés, obséquieux, surexcités, amers, cruels, tatillons, médusés, soigneux, têtus, pressés, bref traversés par l'inépuisable gamme des émotions humaines.

À travers ce chassé-croisé de destins médiocres émergent les réflexions et les tentatives de ressouvenir du vieillard qui sent sa fin imminente. Ce n'est pas une histoire, mais plutôt une errance dans les couloirs et les pièces d'une demeure qui n'a plus de direction et que colonisent des valets oisifs ou rivés à la répétition obstinée de tâches automatiques. Tout se passe comme si le spectateur était invité à divaguer dans un corps sénescent dont l'esprit se fissurerait et s'altérerait, dans une « maison d'os » en déshérence.

Mais ne nous y trompons pas ! Comme toutes les grandes œuvres qui réussissent à s'émanciper de la tyrannie des codes (voyez par exemple un nommé Shakespeare...), La maison d'os parle de la vie dans ce qu'elle a de multiple et d'hétérogène, sans se soucier d'unité stylistique. Dubillard lui-même, auteur que l'on peut sans hésiter situer du côté de Ionesco et de Beckett, soutient que « le sujet n'est pas plus macabre que celui de plusieurs œuvres classiques » et que cela n'empêche pas sa pièce « de s'orienter dans le sens de la vie, voire de la rigolade ».

Parce qu'elle fait surgir librement des corps pleins de désirs et de frustrations, d'espoirs et de défaites, parce que sous la trompeuse apparence du dérisoire elle s'enfonce avec subtilité dans les méandres de l'humain, cette œuvre de poids tout autant que divertissante m'a semblé constituer un excellent tremplin pour traduire scéniquement le travail sur la technique du mouvement, entrepris tout au long de l'année par les élèves du 3e cycle spécialisé.
Nous en présentons ce soir quelques extraits.


Entrée gratuite – Il reste quelques places qui seront distribuées à la BAM le samedi 26 juin à partir de 19h30.

Dernière mise à jour le 25 juin 2021

Agenda

13 résultats

Filtrer les résultats
Thématiques

Aucun résultat ne correspond à votre recherche, essayez de modifier les critères de recherche.